03
novembre
2019

La recherche sur l'encens en France

fait signe aux jeunes scientifiques omanais

Depuis les temps anciens, à son émergence en tant que parfumerie essentielle, à devenir un élément potentiellement salvateur dans la science médicale organique moderne, le Boswellia sacra, ou encens est un exemple de la flore omanaise qui a le potentiel pour d'importantes opportunités de diversification économique selon le scientifique français, le Dr Nicolas Baldovini..

Tenant une place particulière dans la culture et les traditions d'Oman, sa résine a un potentiel important pour le développement médicinal, et à cette fin, le Centre de recherche en sciences naturelles et médicales (NMSRC) de l'Université de Nizwa, en collaboration avec l'Ambassade de France à Oman, a organisé un stage pour trois jeunes chercheurs omanais (Mohammed al Baroumi, Mohammed al Jassasi et Suleiman al Shidhani) à l'Université Côte d'Azur, à Nice, dans le sud de la France, tout au long du mois d'octobre. M. Franck Vermeulen, l'attaché culturel de l'Ambassade de France, a souligné l'importance continue de développer et de renforcer la collaboration de recherche scientifique entre les deux nations et cultures, déclarant: " l'Ambassade de France à Oman est très fière de soutenir la collaboration entre ces deux prestigieuses universités et leurs chercheurs"..

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.

Encens naturel d'Oman

© 2020 - Aventures du Globetrotter
Tous droits réservés